Notre présentation du 01.06.2019 a été bien reçue

Les parties intéressées ont pu participer à "Mon voyage à Daloa - où les gens se dirigent vers l'Europe".

"Nous pouvons maintenant avoir une idée des raisons pour lesquelles les jeunes risquent leur vie pour venir en Europe."

Peter Böhler a rendu compte de manière impressionnante du voyage, de ses impressions, de ses sentiments et des projets qui y ont été initiés afin d'aider les jeunes à créer une perspective et une base de revenus. Spontanément, la plupart des personnes présentes ont donné de l’argent pour d’autres projets.

L'argent est également nécessaire d'urgence car d'autres initiatives sont en train d'être mises en place, telles que:

Un projet de santé

Une station de traitement d'eau pour environ 200 personnes

Un projet de cuiseur solaire

Un projet de cuisinière en bois

cours de cuisine

Une coopérative de femmes pour le jardinage urbain et la saine alimentation

et beaucoup plus.

À ce stade, toutes les parties intéressées et les donateurs vous remercient de leur sympathie.

Entretien avec un donneur

Rouge.: Mme K. À une époque où l'égoïsme dans notre société semble avoir pris des traits maniaques, ils ont fait des dons à une petite association comme la nôtre. Pourquoi?

En conversation
M. Böhler en conversation avec Mme K.

Mme K.: La réponse à cela serait: "Nous cherchons tous le bonheur toute leur vie". "Le bonheur est pour moi quand tu es satisfait". "Je n'ai pas de grandes revendications". "Mon but est de penser à ceux qui ne sont pas aussi bons que moi".

Rouge.: Que pensez-vous de l'idée "d'aider les gens à s'aider eux-mêmes"?

Mme K.: "Je trouve très important que les gens aient la possibilité de s'aider eux-mêmes". "J'ai remarqué l'idée de durabilité".

Rouge.: Quelle est l'importance de la transparence pour vous? Voulez-vous savoir ce qui est arrivé à votre don?

Mme K. et Mme L.
Mme K. et Mme L. lors de l'entretien

Mme K.: "Généralement oui. Je fais toutefois confiance aux petites organisations, car je pense que davantage de dons seront versés à la population ". "Avec les grandes organisations, beaucoup se perd également pour l'administration".

Rouge.: Vous avez également dit que vous voudriez faire plus pour les gens et que vous n'avez pas encore trouvé la bonne organisation dans laquelle vous pouvez vous impliquer?

Mme K.: "Je me suis occupé des autres toute ma vie (d'abord comme infirmière, ensuite comme infirmière gériatrique) et maintenant que je suis à la retraite, ça me manque un peu ". "Mais j'ai bien peur de perdre ma liberté si je prenais trop d'engagements." "Cela me garde d'un plus grand engagement. Mais au fond, je voudrais être plus impliqué ".

Nous aimerions remercier Mme K. pour l'interview.

À l'interview
À l'interview