Le problème du virus corona nous est également parvenu

Lors de mon voyage de Bad Rappenau à Abidjan (Côte d'Ivoire) via Lisbonne, j'ai également rencontré beaucoup de gens avec des masques chirurgicaux, des masques de la quincaillerie, etc.

Je le savais déjà par les nouvelles à la télévision. Je me demandais déjà pourquoi dans un couple la femme portait un masque et l'homme non. N'ont-ils pas des relations sexuelles? Ou comment font-ils?

Je pense que certains d’entre eux n’étaient pas tout à fait convaincants quant à la signification de leur «mesure de protection» ou disposaient de trop peu d’informations.

Que diable, je me suis dit quand je me suis souvenu de l'époque (1982) où le sida (à cette époque encore appelé "peste gay" ou "épidémie gay") hantait les médias (à cette époque uniquement la télévision, la radio et les journaux).

Les premières blagues ont été faites à ce sujet, puis elles ont été minimisées et plus tard, les premiers messages d'horreur avec des visions de la fin des temps sont arrivés sur le "marché".

En conséquence, environ 45 millions de personnes (estimées avec prudence) sont décédées.

Puis vint la première vague d'Ebola. Cette fois, c'était certain: "C'est la fin de l'humanité".

Presque simultanément, une peste encore plus dangereuse a été découverte: le virus de Marburg.

Vous ne pouviez rien y faire. Environ 200 personnes sont mortes du virus de Marburg lors de la première «vague» d'Ebola, environ 3000 XNUMX.

Nous connaissons la grippe espagnole depuis 1915 (environ 45 millions de décès dans le monde).

Hormis la peste, elle a encore plus de succès ...

Mais à cette époque, il n'y avait pas de médias de masse et vous ne saviez pas comment en profiter.

Mais maintenant, il y a Stephen Bannon, Breitbart News et Cambridge Analytica.

Au plus tard, vous saviez comment développer une telle campagne et la cannibaliser correctement.

Un peu d'argent, un client puissant (dans ce cas, l'industrie pharmaceutique), une pincée de peur, un peu de mensonge, pour ne pas dire de petits mensonges, le tout mélangé à de petits "nuages ​​de brouillard" et l'entreprise est déjà en marche.

Et les affaires ne se sont pas particulièrement bien passées ces derniers temps pour le lobby pharmaceutique.

Parce que Sars 2006 n'a pas apporté grand-chose. La grippe aviaire et la peste porcine ont également été un peu décevantes.

Et le ministre allemand de la Santé ne s'est pas laissé «faire chanter» en 2012 et a adopté la loi sur l'introduction des génériques en Allemagne par le Bundestag.

Après quoi, l'industrie pharmaceutique a mis à exécution ses menaces et a déplacé le développement de produits pharmaceutiques clés et leur production vers l'Inde et la Chine.

Maintenant, il est tout à fait juste qu'avec la nouvelle grande coalition, un nouveau gouvernement avec un ministre de la Santé facile à "façonner" pour l'industrie approche à grands pas. Et c'est juste quand un nouveau «fléau» est offert.

Mais quoi maintenant?

Il n'y a pas de vaccin mais une vaccination obligatoire?

Mais patience le terrain est déjà préparé. Vous n'êtes tout simplement pas encore d'accord sur le prix?

Oh oui, maintenant vous pouvez vacciner contre les oreillons et la rougeole et quoi d'autre qui fait battre le cœur pharmaceutique plus rapidement. Et reporté n'est pas annulé ...

Qui parle des 200.000 XNUMX décès dus au paludisme chaque année?

La Fondation Bill Gates ne voulait-elle pas ...?

Oh oui, qu'est-ce que ...?

Et qu'en est-il des 90 millions d'enfants qui n'ont pas accès à l'eau potable et meurent de leurs conséquences? Et les 130 millions de réfugiés climatiques, dont beaucoup sont sans nom dans la vaste steppe, sont également loin. Hormis les milliers de morts dans les guerres actuelles et les millions de personnes qui fuient ces guerres comme celles de Syrie, Afghanistan, Yémen, Mali, Somalie….

Et comme nous le savons maintenant, environ 400 000 personnes en Europe mourront prématurément chaque année de la pollution causée par les particules et les NOX.

N'est-ce pas soudainement plus important ou n'y a-t-il pas de lobby qui financerait une campagne?

Tout n'est-il finalement qu'une question d'argent?

Une loi de fer dans le monde des médias dit: "Seules les mauvaises nouvelles peuvent être bien commercialisées".

Voilà pour Corona et des «nouvelles» similaires.

Et il y a aussi beaucoup à dire sur le sujet du "journalisme d'investigation" au 21ème siècle, mais chacun peut voir par lui-même ...

Et il y a une autre vue de l'histoire de Corona que je ne veux pas cacher. Certains contemporains pensent que cette crise est la première mesure corrective de la nature pour le comportement parasitaire d'une espèce, et je ne parle pas du virus. Il est donc censé être la conséquence de l'énorme destruction et de la surexploitation sans fin de la nature causées par l'espèce humaine.

Nous suivrons l'évolution de la situation et en rendrons compte.

* L'article ne reflète pas l'opinion de l'association mais uniquement l'opinion de l'auteur.